Que faire au potager en Janvier ?

Le travail du mois de janvier va consister à continuer le bêchage de votre jardin potager. Réfléchir sur le plan de votre prochain jardin potager si vous voulez assurer une rotation des cultures. Planifier sur papier vos cultures.

Préparer le sol pour les premiers semis qui vont venir à la fin du mois (salade, navets, choux de printemps, poireaux…) dans un emplacement à l’abri du froid. (Sous châssis ou dans une serre chauffée). La couche pour les futurs semis sera composée d’un mélange de feuilles mortes et fumier.

Mais d’une manière générale, janvier comme décembre est le moment du nettoyage et de leur réparation. Vidanger les moteurs de motoculteurs ou micro tracteurs. Recharger les batteries ( les chargeurs électroniques sont très performants). On peut désinfecter également les tuteurs ( utiliser de la bouillie bordelaise, eau de javel ou alcool à brûler).

Vous pouvez scarifier et nettoyer les pelouses autour de votre jardin potager, sauf s’il gèle.

En cas d’hiver rigoureux, sachez que la neige est un engrais naturel, elle contient de l’azote. Faite tomber la neige qui alourdit les branches des arbres à feuillage persistant.

La terre est froide et même gelée dans certaines régions. La période est creuse au potager. Pourtant, on s’aperçoit qu’il y a quand même des choses à faire. Il faut protéger les cultures en place et poursuivre les travaux d’hiver.

On peut encore labourer dans certaines régions. Passer le motoculteur et laisser faire le gel. Le froid va transformer l’eau contenue dans le sol en glace. Ainsi les mottes éclateront. Le sol sera parfaitement ameubli pour vos prochains semis.

Apporter les fumures organiques indispensables à la régénération des réserves nutritives du sol. Épandez votre compost et fumiers bien décomposés. Les engrais organiques à décomposition lente comme la cornée broyée, le sang séché etc…sont indiqués à cette saison.

La protection des cultures concerne l’artichaut, asperge, fraisier sans oublier les poireaux et salsifis, crôsne du Japon, scorsonères, choux. Bien que toutes ces plantes résistent au froid, il convient tout de même de les couvrir et les protéger un minimum. Vous pouvez pailler ou utiliser des films plastiques (tunnel). Les premiers semis peuvent être réalisés au chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *